Attention, arnaque !

31 mai 2008

Utilisateurs de Paypal, attention ! Cela fait déjà deux fois que je reçois ce mail qu’heureusement mon webmail classe dans les indésirables. Il s’agit d’une arnaque expliquée ici. Ne vous laissez pas avoir.

Parmi les conseils donnés par un site très intéressant dans ce domaine et dans celui des spam en général : faire attention aux fautes souvent nombreuses et surtout ne jamais cliquer sur un lien contenu dans le message. Si vous voulez vérifier votre compte Paypal, passez par le site habituel.

The greedy polyglot in me…
(english text below)

… vous recommande d’écouter l’excellent ESL podcast (ESL pour English as second language) tout en dégustant une glace Cookie Dough de Ben&Jerry’s disponible en France chez Picard depuis peu. Je n’aurais jamais dû découvrir ça ! Le premier est gratuit ce qui compense le prix un peu élevé du second.

… recommands the listening of the excellent ESL podcast while eating some Cookie Dough from Ben&Jerry’s now available in France at Picard’s. I should have never discovered this ! The first one is free which leaves some money for the second one.

Parrots and fire

En rentrant des ateliers dimanche soir, nous n’étions pas au bout de nos surprises : en passant devant la porte d’un immeuble sur une des grandes artères de Marseille, nous avons vu surgir une jeune femme, pieds nus, en chemise de nuit et peignoir. Complètement affolée, elle tenait la main de ses deux petites filles, aussi peu légèrement vêtues qu’elle et sortant apparemment de leur bain.

En nous jetant littéralement son portable dans les mains, elle nous a dit qu’il y avait le feu chez elle, au premier étage de l’immeuble dont elle était sortie. D’origine étrangère, elle ne savait visiblement pas quoi faire. Essayant de garder notre calme, nous avons appeler le 18, donné les informations qui nous semblaient importantes, sonné à tous les étages et appelé dans le couloir pour prévenir les voisins. Un couple, au dernier étage de l’immeuble, ne pouvait descendre par la cage d’escalier déjà trop enfumée.

Après un temps qui nous a paru interminable mais qui a dû en réalité être assez court, plusieurs camions de marins-pompiers sont arrivés. Entretemps, d’autres personnes, alertées par l’odeur de caoutchouc brûlé et les appels au secours des voisins, avaient accouru des immeubles environnants. Un monsieur nous avait judicieusement conseillés de nous éloigner en cas d’explosion.

Chacun à notre tour, nous avons demandé à la jeune mère de famille si elle avait une idée de ce qui avait pu se passer mais, complètement désemparée, elle ne savait que répondre. Elle nous a aussi dit qu’il lui était impossible de prévenir qui que ce soit, n’ayant pas d’autre famille à Marseille que celle qui se tenait à ses côtés, pieds nus sur ce trottoir. Elle nous a timidement remerciés, prenant sans doute conscience des implications de la situation.

Les pompiers ont commencé à s’affairer pour éteindre le feu et à faire évacuer les habitants du dernier étage en déployant la grande échelle. C’est en jetant un autre regard sur la jeune femme dont je me demandais ce qui adviendrait d’elle, que j’ai vu qu’elle était enceinte. Une famille habitant dans un immeuble voisin lui a proposé d’aller s’asseoir chez eux pour essayer de trouver de quoi les couvrir et les chausser, ses filles et elle, ce qu’elle a fini par accepter après un moment d’hésitation. Le généreux voisin a tout de même demandé avis aux pompiers qui ont préféré les prendre en charge dans un de leurs camions. Nous avons alors décidé que, les sachant en bonnes mains, nous pouvions les laisser et continuer notre route.

L’émotion du moment passée, j’ai pensé qu’il n’est pas évident de savoir ce qu’il faut faire dans un cas comme celui-là et que beaucoup d’entre nous auraient bien besoin de conseils. Je me suis aussi demandé et me demande toujours où cette famille a dormi le soir-même et depuis, et ce qu’elle va devenir.

En poursuivant notre route et presque à destination, nous avons remarqué qu’un petit groupe de personnes que nous allions croiser regardait en l’air de l’autre côté de la route. Arrivés à la même hauteur, nous les avons imitées et avons découvert un groupe de perruches perché sur les lignes électriques.

Il paraît que ce petit groupe est connu pour avoir élu domicile dans le quartier et que la légende urbaine le veut issu d’un couple lâché dans la nature par leur propriétaire il y a quelques années.

Vous avez dit soirée insolite ?

An unforgettable experience II
(english text below)

La deuxième journée des ateliers animés par Nancy Bush à Marseille était consacrée aux chaussettes. Pour cet atelier, Nancy avait sélectionné ses techniques préférées pour nous concocter un modèle intitulé… Marseille.

The second day of the workshops by Nancy Bush in Marseille was on socks. For this workshop, Nancy had selected her favorite techniques combined in a pattern called… Marseille.

En réalisant la petite chaussette échantillon pour mettre en pratique ces techniques, j’ai appris plein de choses et j’ai vraiment hâte de finir mes ouvrages en cours pour pouvoir tricoter une vraie paire avec le montage double start, la bande tressée caractéristique des chaussettes estoniennes et le talon arrondi. En revanche, je ne suis pas fan de la pointe à la française.

When making the small sample sock to use these techniques, I have learned a lot and can’t wait to finish my WIP to knit a real pair using the double start cast on, the braided band like on the estonian socks and the round heel. I’m not so fond of the French toe though.

Encore une fois, une super ambiance et j’ai trouvé que deux jours c’était bien trop court, j’en aurais bien pris encore un peu. Apparemment, ce n’était qu’un début et on parle déjà d’une suite pour l’année prochaine.

Merci encore à Fannie pour l’organisation, à Nancy Bush pour sa passion, sa gentillesse et son sens de l’humour et de la pédagogique, et aux autres participantes que j’ai été ravie de rencontrer en personne. A bientôt !

Once again, a great ambiance and I felt that two days were too short, I would have happily taken a little more. Apparently, it’s just a beginning and something is already getting started for next year.

Thanks again to Fannie for the organization, to Nancy Bush for her passion, her kindness, her sense of humor and her teaching ability, and to the other students that I was very happy to meet in person. See you soon !

Bonne fête Maman

25 mai 2008

Happy mother’s Day

Bonne fête à toutes les mamans et plus particulièrement à la mienne.

An unforgettable experience I
(english text below)

Comme annoncé dans le post précédent, j’ai participé ce week-end à deux ateliers de tricot animés par Nancy Bush et (superbement) organisés par Fannie à Marseille.

Le premier jour était consacré à la dentelle estonienne (spécialité de Nancy). Même si la dentelle au tricot n’est pas plus ma tasse de thé que ça, quel plaisir de rencontrer une créatrice aussi talentueuse que Nancy qui nous a permis d’apprendre beaucoup en très bonne pédagogue quelle est.
Ci-dessus, Julia nous présente l’échantillon qu’elle a réussi à faire grâce à cet atelier (merci à elle). Le motif représente un brin de muguet ce qui montre l’esprit d’à propos de Nancy en ce moment de mai.

Quel plaisir aussi de faire la connaissance en chair et en os des autres participantes : Annette, Christine (ChristineS sur Ravelry),Danièle (laineandco sur Ravelry), Dominique, Manuèle, Laptitelili, Lara900, Louise, Mélanie, Angela, Alicia, Sophie, Yvette, Nuria, Monique, Jennifer et Startare.

As said in the previous post, last week-end, I attended two knitting workshops with Nancy Bush (wonderfully) organized by Fannie in Marseille.

The first day was an overture to Estonian lace, Nancy’s speciality. Even if knitting lace is not really my favorite thing, it has been a real pleasure to meet such a talented designer and a great instructor who has taught us a lot.
Up this post, Julia is showing us the sampler she did thanks to the workshop (thank you to her). The center piece design is the lily of valley one, well chosen by Nancy for this french workshop in May.

What a treat too to get a chance to meet in person the other attendees : Annette, Christine (ChristineS sur Ravelry),Danièle (laineandco sur Ravelry), Dominique, Manuèle, Laptitelili, Lara900, Louise, Mélanie, Angela, Alicia, Sophie, Yvette, Nuria, Monique, Jennifer et Francine.

Une occasion unique

19 mai 2008

Oyez oyez, gentes tricoteuses ! Vous faites quoi le week-end prochain ? Moi (avec quelques autres chanceuses), j’assiste aux ateliers que Nancy Bush animera à Marseille. Au programme, chaussettes et dentelle au tricot.

Vous êtes jalouse ? Si vous êtes parisienne ou marseillaise, c’est encore possible. Une des inscrites est obligée de se désister et cherche donc à trouver une remplaçante pour les ateliers (40 euros chaque journée, samedi et dimanche) et/ou à revendre son billet de train électronique A/R (départ vendredi à 20h16, arrivée à 23h26 en seconde puis départ dimanche à 19h28 et arrivée à 22h45 en première) pour 141,80 euros.

On a l’air d’être une bonne petite équipe et il paraît que Nancy Bush a concocté des ateliers vraiment sympa alors si ça vous tente, surtout n’hésitez pas et rendez-vous sur le blog de Fannie qui a eu la gentillesse de tout organiser.

Jay… fini !

18 mai 2008

Jaywalkers for me ! (english text below)

Voilà, après des petits couacs et un faux départ, j’ai enfin fini mes jaywalkers. Pas évident de ne pas faire d’erreurs sur ce modèle. Je pense que j’en tricoterai certainement au moins une autre paire et que ça ira mieux la prochaine fois.

J’espère qu’elles ne se distendront pas trop car, sur les conseils d’une tricoteuse de Ravelry, j’ai pris des aiguilles un peu plus grosses. Elles me vont bien, ni plus ni moins. Et pour une fois que je tricote pour moi… C’est aussi pour ça que j’aime bien les chaussettes faites main.

Here you go, after little mistakes and about a sock frogged, I’m finally done with my Jaywalkers. Not so easy not to make mistakes on this pattern. I will definitely knit at least another pair of those and it will get better.

Hope they won’t get too loose because, following a Raveler’s advice, I used bigger dpns. They fit, nothing more nothing less. For once, I knitted for myself. That’s also why I like handmade socks.

Modèle/Pattern : Jaywalker
Créateur/Designer : Grumperina
Source/Published in : http://www.magknits.com puis/then www.ravelry.com
Laine/Yarn : Zwerger Garn Opal Hundertwasser Façades
Taille/Size : 37
Modifications : 2,5 mm aiguilles double pointe/dpns au lieu de/instead of 2,25 mm

Beaucoup de bonheur

16 mai 2008

Wishing you happiness
(english text below)

Il m’a fallu bien 15 jours pour me rendre compte que personne ne m’a offert de muguet cette année. Autant vous dire que ça ne m’a pas traumatisée mais plutôt fait penser.

Ça ne vous paraît pas paradoxal à vous que l’on souhaite ainsi beaucoup de bonheur à celles et ceux qui ont déjà la chance d’en recevoir un brin alors que les autres (moi, vous ?) auraient besoin d’un petit coup de pouce de ce côté-là ?

It took me about two weeks to realize that this year nobody has offered me the traditionnal lily of the valley on May the 1st which is supposed to bring you happiness all year round in France. So much time couldn’t mean this disturbed me but it got me thinking.

Don’t you think it’s strange that this little attention is supposed to bring happiness to people who are already lucky enough to get it as the others (me, you ?) would need a little extra help on that matter ?

Coming back from holidays moving
(english text below)

Lundi, pour mon dernier jour de vacances, j’ai décidé de changer l’orientation de mon lit pour voir si ça améliorait l’état de mon sommeil, bien meilleur chez mes amis. Etant donné la taille de mon chez-moi, changer la position du lit revient à changer de place tout le mobilier, donc déménagement !

Mardi, je rentre au boulot. A 10h, réunion de service où j’apprends que nous devons laisser trois de nos bureaux à un autre service. Réduction de locaux sans réduction de personnel, ouf ! Mais re-déménagement !

Je me demande si c’était écrit dans mon horoscope tous ces chamboulements… Le pire c’est que j’adore ça.

Monday, on my last day off, I decided to try and change the way my bed was oriented to see if I slept as well as I did at my friends’. My home being what it is, this meant moving around all my furnitures.

Tuesday, I’m going back to work. At 10, in a meeting we are told we have to free three of our offices. Less room for us but for us all. Could have been worse ! So moving again !

I wonder if all this moving around was written in the stars… Best thing is I love it.